Le corps respirant: la pensée physiologique chez Galien 9004104364, 9789004104365

This volume provides a new approach to Galen's theory of respiration and to his physiological thinking. The method

168 98 6MB

French Pages 302 [308] Year 1996

Report DMCA / Copyright

DOWNLOAD FILE

Polecaj historie

Le corps respirant: la pensée physiologique chez Galien
 9004104364, 9789004104365

Citation preview

LE CORPS RESPIRANT La pensee physiologi,que chez Galien

par

Annelle Debru

EJ. BRILL LEIDEN • NEW YORK • KOLN 1996

The paper in this book meets the guidelines for permanence and durability of the Committee on Production Guidelines for Book Longevity of the Council on Library Resources.

Library of Congress Cataloging-in-Publication Data Debru, Armelle Le corps respirant : la pensee physiologique chez Galien / by Armelle Debru. p. cm. - (Studies in ancient medicine, ISSN 0925-1421 ; v. 13) Includes bibliographical references. ISBN 9004104364 (cloth: alk. paper) I. Respiration-History. 2. Medicine. Greek and Roman. I. Title. II. Series. Qrl21.D35 1996 812.2'09----dc20 95-47548 CIP

Die Deutsche Bibliothek - CIP-Einheitsaufnahme Debru, Annelle.: Le corps respirant : la pensee physiologique chez Galien / by Armelle Debru - Leiden; New York; Ki:iln : Brill, 1996 (Studies in ancient medicine ; Vol. 13) ISBN 90-04---10436-4 NE:GT

ISSN 0925-1421 ISBN 90 04 10436 4 © Copyright 1996 by EJ. Brill, Lei,den, The Netherlands

All rights reserved. No part qf this publicatwn mqy be reproduced, translated, stored in a retrieval v,stem, or transmitted in a'!)I form or by a'!)I means, ekctronic, mechanical, photocopying, recording or otherwise, without prior written permission .from the publisher. Authorization to photocopy items for internal or personal use is granted by E.J. Brill provided that the appropriate fees are paid directf;y to The Copyright Ckarance Center, 222 Rosewood Drive, Suite 910 Danvers MA 01923, USA. Fees are subject to change. PRINTED IN THE NETHERLANDS

TABLE DES MATIERES

Introduction .......................... ................................... ................. ..

1

Chapitre I : Les materiaux de la pensee physiologique .. .. .. .. .. Un interet precoce et durable .............................................. Le materiel conceptuel et la methode .................................. La causalite clans la physiologie galenique ...................... La demonstration ....... ......................................................... Le materiel linguistique .. .. ...... ................................................ L'usage des predecesseurs .................................................. Essai de rigueur terminologique ........................................ D'autres usages mains rigoureux ...................................... Conclusion ................. .. .. .... .. ............................. ......................

17 18 24 24 29 32 33 36 38 40

Chapitre II : Les causes de la motricite thoracique ................ La motricite de l'air .............................................................. L'interpretation cardiocentrique du mouvement respiratoire ............................. :........................................... . Le modele aristotelicien ..................................................... . Persistance de la theorie cardiocentrique ........................ .. Une vue stoi:cienne de la respiration ............................ .. Le "desir" d'air froid .................................................... .. Theories neuro-musculaires du mouvement respiratoire .... .. La dette de Galien a l'egard d'Erasistrate ...................... .. Mecanique de !'expectoration ........................................... . Conclusion ............................................................................... .

42 43

Chapitre III : Le mouvement respiratoire chez Galien L'analyse musculaire du mouvement thoracique ................ .. La subdivision des phenomenes ........................................ .. Nommer et definir ............................................................. . Classer et mesurer L' experimentation sur le thorax ............................................ .. La demonstration interrompue ......................................... . L'enjeu philosophique ......................................................... . Les experiences de vivisection sur le thorax .................... .. L' exigence de clarte ........................................................... .

62 62

44 44 48 48 51

53 53 56 60

63 64 65 67

68 70 71

73

Vl

TABLE DES MATIERES

Faire voir avec des mots ........................................... . Clarte des dissections ................................................. . Demonstrations publiques ............................................... . La preparation ........................................................... . Les grandes experiences sur le thorax ..................... . Le passage de l'air clans le thorax ..................................... . La respiration comme mouvement volontaire ..................... . Conclusion ............................................................................... . Chapitre IV : Anatomo-physiologie des organes de la respiration ..................................................................... . Principes de la description anatomique ................................. . Le plan anatomique ........................................................... . Les categories anatomiques ............................................... . Les organes respiratoires : structure et fonction ................... . Le cocur, premier organe respiratoire ............................... . Metaphores ..................................................................... . Le cocur est-il un muscle? ............................................. . Structure et action Ventricules et vaisseaux cardiaques ..................... ........... Role des valvules .............................................................. Constitution et usage des oreillettes ............. ................. Synergie ......... ...................................... .................. ........... La trachee et les poumons ......................... .................. ........... La trachee .................................................................. ., .... Nature et role du poumon .............................................. Conclusion .................. .. ............ .................. ............................ Chapitre V : La finalite de la respiration .... .. .................. ........ La problematique finaliste .. ............................. ................... .... Le raisonnement .................... .............................................. Le critere de la mart immediate ................................ ........ Doxographie et dierese ................. .. ........... ................ ..... ..... Substance et qualite de l'air : polemique contre Erasistrate ............... ................................ ............................. Les deux modes de restauration chez le vivant ................ La respiration et la flamme .................................................... Methode dialectique .. ............ ................................ .............. L'analogie de la flamme .................................................. Le modele de la destruction du feu ................. .................

73

75 77

78 82 85

88 92

94 94

96 98 100 100 100 102 103 107 111 115 116 118 118 120 124 126 126 128 129 132 134 134 137 138 139 139

TABLE DES MATIERES

Le mouvement "tonique" de la flamme ... ........ ............ ..... L'analogie de la lampe ........................................................ Le mouvement de la chaleur innee .. .. .. .. .. .. .. .. .. .... .. .. .. .. .. L'alimentation du pneuma psychique .................................... Preuves experimentales ........................................................ La ligature des arteres carotides .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. L'experience de la vessie de bceuf .................................. Respiration nasale et respiration du cerveau .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. Mouvement du cerveau et pulsation .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. L'entree de l'air clans le cerveau .................................... Moderation de la chaleur innee : symmetria .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. Aspects statiques et dynamiques de l'equilibre .................. La "bonne mesure" de la chaleur innee et ses effets ........................................................................ La contribution de la respiration a l' equilibre de la chaleur innee .. .... .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. La respiration de l'embryon ............................................ Conclusion ................................................................................ Chapitre VI : La perspiration .................................................... Temoignages hippocratiques .................................................. Les ambigu'ites du concept de perspiration .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. La "perspiration invisible" ou "respiration insensible" Perspiration et sueur ............................................................ Les residus fuligineux .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .... .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. Anatomo-physiologie de la perspiration .......... ...................... Anatomie de la paroi arterielle .......................................... Le modele de !'irrigation .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. Le principe d'un echange universe! .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. La peau comme organe respiratoire .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. Perturbations de la perspiration .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. Pathologie de l' obstruction .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. Suppression et phenomenes de suppleance .. .. .. .. .. .... .. .... .. .. "La femme-qui-ne-respirait-pas" : apnee hysterique et hibernation .. .. .... .. .... .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .... .. .... .. .. Conclusion ....................... .. ................................ ............ ...... .....

VU

142 143 144 145 148 148 150 154 155 158 163 165 16 7 168 169 176 178 180 183 184 187 190 193 193 196 198 199 201 202 206 206 209

Chapitre VII : Pathologies de la respiration .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. 211 Dyspnoia : variations naturelles et pathologiques de la respiration .. ... .... .. .... .. .... .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .. .... .. .... .. .. .. . 212

Vlll

TABLE DES MATIERES

Variations naturelles .................................. .... ........ .............. Variations pathologiques .. ............... ........... .. ........................ L'asthme chez Galien .......................................................... Etouffements et asphyxies ................ ........... ............. .............. .. L'asphyxie dans les etablissements de bains ...................... L'explication qualitative de Galien ................................ Temoignages historiques et litteraires ............................ Intoxications ................. ............... .................................... .... L'air dans les mines ............................................................ L'obstruction du souffie ...................................................... Respiration et pestilences .................................... ....... .. ........... Modeles pathologiques du mauvais air ........ ........... ........... La conception hippocratique ..... ......... ........ ....... ............. L'air insalubre chez Galien ............................................ Des miasmes aux emanations ...... .... ................ .......... La respiration comme facteur pathogene ........ .......... Effet de putrefaction et effet de poison ...................... Conclusion ..... ........................ ....... .................. ................ ..........

212 214 217 220 221 221 222 224 226 229 231 233 233 234 234 235 238 241

Chapitre VIII : Hygiene et exercices respiratoires .................. Exercices gymniques ........................................................... ..... Le critere respiratoire de l'exercice .................................... Un exercice gymnique et therapeutique : la "retention du souffie" ....... ................................ ....... .... Exercices vocaux .............. ............. ............ .................. ............. L'exercice de la voix chez les orateurs et les acteurs ...... Lecture et declamation chez les medecins ....... ............ ..... Exercices spirituels ........................................ .......................... Conclusion ............. ............... .................... ........................... .....

243 244 244

Conclusion generale : La Pensee physiologique ....... ................. Bibliographie ................................................................................ Index ............................................................................................ Index des passages cites .................................................. Index des notions ............................................ ................ Index des noms grecs ............................... ....... ................ Index des noms anciens ... ....... .................... .................... Index des noms modernes ................................ ............ ..

258 273 289 289 293 297 299 301

245 248 248 250 254 25 7

INTRODUCTION

L'idee que la vie est liee a la respiration n'a pas de commencement assignable. Avant que la physiologie naisse et tente d'expliquer ce lien, on sait que perdre la vie, c'est ne plus respirer, et qu'au contraire reprendre le souffie, c'est revenir a la vie et a la conscience qui l'accompagne. Dans le monde greco-romain, la litterature la plus ancienne, comme l'usage linguistique, traduisent en termes concrets cette certitude ancestrale. Le heros homerique meurt lorsque le souffie qui l'habite le quitte completement ; s'il est seulement evanoui, il lui suffit de "reprendre son souffie" pour sortir de la nuit des sens 1• De son cote, la langue latine abonde en expressions ou mourir c'est perdre le souffie, et le reprendre, c'est reprendre vie ou retrouver ce qui donne la joie de vivre, etre hors de danger, libre ou serein. "Tu respires. Done tu vis" 2 : l'exemple stoi:cien du plus elementaire des syllogismes ne fait que nouer formellement un lien ressenti clans et hors de la medecine comme indissoluble. La problematique philosophique de l'ame se glisse entre les deux termes, avant que la theologie chretienne reprenne l'adage uiuere spirare est, pour renverser en faveur de Dieu la presence continue du souffie clans l'homme 3 • Mais la familiarite d'une chose vecue ne donne pas d'instruments pour la penser, de meme qu'une idee universellement admise ne constitue pas un savoir. Dans le domaine de la respiration, !'evidence de son caractere vital constituait deja pour les philosophes et les medecins de l'Antiquite un obstacle a l'avancee des connaissances. Aristote reproche a ses predecesseurs d'avoir limite leur investigation en ne cherchant ni la fin ni !'instrument de la respiration, de meme

1 F. Rusche, Blut, Leben und Seele, Paderbom 1930, p. 138-141. Sur Jes scenes de syncopes chez Homere, A. Nehring, "Homer's Descriptions of Syncopes", Classical Phiwwgy, 42, 1947, p. 108-I !3. 2 SVF II p. 84, fgt. 249 : avaltVd~· l;i;\~ apa. D'apres Alexandre d'Aphrodise, Antipater le donnait comme exemple de syllogisme a lemme unique. 3 D'apres Chrysippe, selon Chalcidius, Commentarium in Timaeum, c.220 (SVF II p. 182, fgt. 879) : Una et eadem, inquit, certe re respiramus et uiuimus. Spiramus autem naturali spiritu : ergo etiam uiuimus eodem spiritu. Viuimus autem anima : naturalis igitur spiritus anima esse inuenitur. Pour !'interpretation chretienne, cf. Tertullien, De anima IO (p. 182 Waszink) : At enim uiuere spirare est et spirare uiuere est.

2

INTRODUCTION

que l'auteur du De spiritu accuse certains d'avoir meme neglige d'en decrire le mode de realisation, tant il leur paraissait evident4 • Savoir consiste d'abord a distinguer, et l'une des distinctions les plus importantes clans ce domaine est celle qui delimite le domaine du vivant (stj"iov) de ce qui ne l'est pas et qui appartient pourtant a la nature. Or la representation la plus ancienne du role vital de la respiration ne separe pas fondamentalement l'anime de l'inanime. 11 est vrai que la langue indo-europeenne fournit une meme racine pour le vent et pour le souffie vital, pour le grec avEµoamv) editee par Kuhn

(sur la foi de la traduction latine) mais supprimee par Mewaldt et Noll, G. Verbeke a cru voir ici un temoignage essentiel de la doctrine des Pneumatistes (L'evolution de la doctrine du pneuma, p. 194). 54 Chez Erasistrate, selon l'Anonyme de Landres (XXII, 36 Diels), il existe une deperdition continue de pneuma depuis les arteres jusqu'a la surface du corps d'ou il s'echappe.

148

CHAPITRE V

de la respiration cutanee, celui du pneuma psychique doit impliquer, a son tour, une forme de depense qui ne pourrait etre qu'un ecoulement par le canal des nerfs. Or ceci est loin d'etre une certitude pour Galien55 • Le vocabulaire peremptoire du De usu respirationis a ce sujet reflete mal son incertitude sur le devenir du pneuma cerebral clans l'activite neurologique et sensorielle. Mais !'evocation, clans le contexte immediat, de la lesion des ventricules cerebraux eveille un soupc;' i\ OOOEV QA.OJc;' ft ou6' OA.OJC; yiyvi:tat. 64 Us. resp. 5, 2, p. 124, 8-11. Le texte des manuscrits F et M (1tEpl.tijc;-wiioiKEiou 1tVEUµatoc;- Etc;" tac;- 1me· OA.OV ap'tT)piac;- µEtOAT]ljlEOJ de la bouche et du nez d'un esclave ... " 65 • Ainsi etait sauvegardee la possibilite de !'experience, tout le corps, sauf la tete, etant enferme clans un endroit hermetiquement dos. De plus, il y voyait un echo du De morborum causis, ou Galien dit que le maintien de la chaleur innee necessite que le cceur (par le poumon et la trachee) et !'ensemble du corps soient "en contact avec l'air environnant", sous peine d'etouffer comme une flamme privee d'air66 • Du reste, cela correspond bien a l'idee de Galien selon laquelle il y a deux sources d'alimentation du pneuma des arteres de tout le corps : l'air venant du poumon et l'air environnant penetrant par la peau67 • L'avantage de !'interpretation de Noll est qu'elle est concevable en ce qui concerne !'absence de dommage de !'experience. De plus, elle rendrait mieux compte de !'expression "(air venant) de l'exterieur", qui est generalement employee par Galien pour la respiration cutanee plutot qu'orale. Cependant elle se heurte a deux graves obstacles : d'une part l'ajout textuel qui ne s'appuie sur aucune donnee (la traduction latine !'ignore), d'autre part, le probleme de la capacite d'une "grande" vessie de bceuf68 • Revenir a l'idee d'une respiration orale en milieu ferme parait plus juste du point de vue du texte et clans la perspective theorique du passage. En effet, ce que Galien veut demontrer en faisant respirer une quantite d'air limitee et non renouvelee, c'est que le meme air peut etre inspire et expire longtemps, et qu'il n'y a done pas de depense interne de cet air. Car si du pneuma etait pris par les arteres en vue du fonctionnement du corps, l'air contenu clans le recipient serait vite epuise69 • Replacee clans !'argumentation du chapitre, cette experience appaNoll (1915) 28, 3-4. Morb. caus. 3, VII 15 K. 67 Cf. Us. puts. 5, 2 212, 13-17 F.W. 68 Etant donne qu'une vessie de bceuf peut contenir au maximum trois ou quatre litres, on voit ma! comment, clans l'hypothese de Noll, elle pourrait envelopper un corps d'adulte ou meme d'enfant (le mot na'ic, peut avoir le sens d'enfant ou d'esclave, ce dernier paraissant plus probable clans ce contexte, car ce ne serait pas la seule experience faite Galien sur des esclaves, c£ p. ex. De instr. odor. 4). 69 F.W. p. 256 n. 68. Sur le rapport inspiration-expiration cf. Us. resp. 5, 9. 65

66

LA FINALITE DE LA RESPIRATION

153

rait done comme un complement a la precedente, qui avait pour but de minimiser le role du pneuma contenu clans le sang fourni par le cceur et les arteres clans l'alimentation du pneuma psychique. Cette deuxieme experience servirait a demontrer, avec une autre procedure, que le cceur (alimente en pneuma par le poumon) n'est pour rien, ou pour tres peu, clans la fourniture du pneuma, s'agissant cette fois du systeme arteriel entier et pas seulement de celui du cerveau. Bien entendu, les deux experiences contribuent a demontrer que la respiration a pour but de fournir non une substance mais une qualite. Cependant, meme si l'on accorde a Galien ce genre d'argumentation, cette interpretation de !'experience de la "vessie de bceuf" se heurte a deux sortes de contradictions : l'une avec la doctrine, l'autre avec la pratique experimentale de Galien. Pour la doctrine, elle souleve une contradiction avec ce que Galien dit clans le De usu pulsuum : "les arteres re