Amphores. Comment les identifier?

1,065 146 5MB

French Pages [130] Year 1991

Report DMCA / Copyright

DOWNLOAD FILE

Polecaj historie

Amphores. Comment les identifier?

Citation preview

Martine Sciallano et Patricia Sibella .

~

1·1

'

Comment les identifier?

Edisud

SOMMAIRE Introduction Archéologie sous-marine : organisation et législation Amphores et commerce maritime Qu'est-ce qu'une amphore? Schéma descriptif d'une amphore La fabrication Tournage Séchage et cuisson Poissage Produits transportés en amphore Remplissage Bouchagl;l Evolution de la fabrication Le chargement Les navires de commerce 1 Les routes maritimes 1 Inscriptions figurant sur les amphores Présentation des fiches Fiches Tableau récapitulatif présenté dans l'ordre des fiches: les formes et leur origine Carte des provinces romaines ,, Quelques repères chronologiques pour la Méditerranée occidentale, de la fondation de Carthage à l'avènement d'Auguste Chronologie des empereurs romains Annexe : texte de la loi du 1" décembre 1989 Bibliographie Table des illustrations

7

9 11 11 12 12 12 13 13 13 14 14 15 15 16 18 20 :/,3 25 108 113 114 116 119 121 133

► ►

'

1 1 1 1 ~

1 1 1

J ~

~ ~ ~ ~

• ~

t ~

~ ~ ~

~ ~

~ ~ t ~ ► ~

~ ~

t

► ~ ~

t ~

't ~ ~

~ ~



•► ~

~

~ ~ ~

t ~

~

INTRODUCTION Lorsqu'on examine les publications traitant des amphores, on constate qu'elles sont rarement accessibles au grand public. Pour avoir une idée d'ensemble de la production des côtes méditerranéennes, il faut se reporter à des publications très dispersées. De plus les amphores ont été, comme les tuiles, longtemps considérées, sur les chantiers de fouilles, comme des matériaux négligeables. Méconnues des archéologues et des conservateurs, elles sont souvent présentées dans les musées sans étiquette explicative. Pour pallier ces difficultés d'identification, nous avons eu l'idée de regrouper et de présenter le plus simplement possible, sous forme de fiches, les amphores couramment retrouvées sur nos côtes. Ce manuel est donc conçu avant tout à l'usage du non-spécialiste, plongeur, étudiant ou amateur amené à rencontrer des amphores pendant ses loisirs ou à l'occasion d'un travail. Nous nous sommes cependant, et du même coup, abstenues de simplifù;r à l'excès : il restera à faire, pour le lecteur, un effort indispensable, et dont nous pensons qu'il tirera profit. Nous privilégions pour chaque type d'amphore les indications d'origine, de contenu et la période de circulation, en réservant l'étude morphologique détaillée et les déterminations du poids et du volume aux publications destinées aux archéologues. La brièveté des fiches pourrait faire penser qu'il ne s'agit que d'un survol. Pour simples qu'elles soient, ces fiches n'en sont pas moins le reflet de l'état actuel des connaissances scientifiques. Les dénomfriations des amphores sont celles sur lesquelles s'accordent les spécialistes. Nous souhaitons que le lecteur puise dans ces pages l'envie d'approfondir ses connaissances sur la vie dans l'Antiquité.

MINISTÈRE DE LA CULTURE

ADMINISTRATION CENTRALE

DIRECTION DES MUSÉES ' DE FRANCE

DIRECTION DE L'ADMINISTRATION GÉNÉRALE ET DE L'ENVIRONNEMENT CULTUREL

DIRECTION DU PATRIMOINE

AFFAIRES MARITIMES SOUS-DIRECTION DE L'ARCHÉOLOGIE

I:'"' ~

~

êt

f

~[

~--~ ...

0 0

(10

1 §

...~§

1

DIRECTION RÉGIONALE DES AFF AIRES ULTURELLES.

MUSÉES NATIONAUX MUSÉES CLASSÉS ET CONTROLÉS ,,

DIRECTION RÉGIONALE DES ANTIQUITÉS HISTORIQUES

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE '----!► ARCHÉOLOGIQUE SUBAQUATIQUE

DIRECTION DES RECHERCHES ARCHÉOLOGIQUES SOUS-MARINES

4

INVENTEUR DU GISEMENT ARCHÉOLOGIQUE

PERSONNE CHARGÉE DES FOUILLES, DES SONDAGES

ou

DES EXPERTISES

'•► ~ ~

• •► ARCHÉOLOGIE SOUS-MARINE 1 ~ Organisation et législation ~

t Les structures administratives de l'archéologie én France vont probable• ment, à brève échéance, être modifiées, au moins quant aux appellations. ~ Nous en donnons l'organigramme tel qu'il se présente au début de l'année 1 1991. • Au sommet de la pyramide se trouve le Ministère de la Culture, direction ► du Patrimoine, sous-direction de l' Archéologie. L'archéologie terrestre dépend des directions régionales des antiquités qui gèrent également ~ l'archéologie en milieu aquatique (lacs et rivières) avec l'aide d'un organis► me technique : le Centre National de la Recherche Archéologique ► Subaquatique dont le siège est à Annecy. Créée en 1966, la Direction des 1 Recherches Archéologiques Sous-Marines (DRASM) est implantée à 1 Marseille, au Fort Saint-Jean. Direction des antiquités à compétence natio~ nale, elle est chargée d'effectuer recherches et expertises le long des côtes 1 françaises ; elle dispose d'un navire spécialement équipé pour la plongée ~ et la fouille sous-marine : l'Archéonaute. 1 1

1 1 1

1 1

1 fr

'

'!I

1 Il

! Ji

1I 1 1

1

1

"'

i

i. 1 -

1

Lorsqu'un plongeur découvre un objet isolé ou une épave, il doit en faire la , déclaration au bureau des Affaires Maritimes le plus proche. Cette administration transmet le dossier au Directeur des Recherches Archéologiques 1 Sous-Marines qui fait procéder à uri. sondage d'expertise. Si le gisement est ' intéressant il devient l'objet d'une autorisation de sondage' ou de fouille' ' qui peut être reconduite pendant plusieurs années. En effet les méthodes de travail des archéologues sont longues et méticuleuses. Chaque objet est ' localisé sur le site par rapport à un carroyage (composé de mailles de 1 x 1 m, ' 2 x 2 m, etc.) installé au-dessus du gisement. 1

1

1

1 - Accordée directement par le Directeur des Recherches Archéologiques Sous-Marines. 2 - Soumise à l'accord du Ministère de la Culture sur présentation d'un dossier devant une commission réunie annuellement.

L'Archéonaute

Après son dégagement à la suceuse - sorte d'aspirateur à sédiments -, il est photographié en place puis déposé dans un panier et remonté en surface à l'aide de ballons gonflés d'air. Là, il est nettoyé, numéroté puis, le cas échéant, restauré. Les objets sortis des fouilles sont déposés au Fort Saint-Jean ou dans des dépôts agréés en attendant leur dévolution définitive à un musée. Une rémunération est prévue pour les inventeurs qui ont déclaré une épave ou un objet entier ou fragmentaire à caractère archéologique, c'est-àdire pouvant revêtir un intérêt pour la connaissance historique. Cette rémunération pouvait naguère consister en une part du matériel trouvé sur l'épave. Une loi récente, dont le texte complet est donné en fin de fascicule, a substitué à cette part d'inventeur une rémunération. 1

Nous en résumons les points importants :

Obligation de déclarer au bureau des Affaires Maritimes le plus proche et dans les quarante-huit heures l'emplacement de tout objet archéologique ou groupement d'objets trouvés en mer. Tout bien culturel maritime, découvert et déclaré, peut faire l'objet _ d'une récompense dont la nature reste à préciser. " Interdiction de sortir de l'eau ou de déplacer tout objet archéologique, entier ou fragmentaire, qu'il soit isolé ou qu'il appartienne à un ensemble (cargaison d'un navire ou structure immergée}, de faire des prospections avec du matériel spécialisé (détecteurs de métaux, sondeurs, sonars, magnétomètres ... ), ou des sondages, sans l'autorisation de la DRASM. Seront punis d'une amende ceux qui omettent de déclarer, font une fausse déclaration, effectuent sans autorisation des prospections, des sondages, des prélèvements, des fouilles ou des déplacements d'objets. Seront punis d'emprisonnement et d'une amende ceux qui se :J livrent au commerce d'un bien culturel maritime.

~ ~

J ~

1 1 1 i

:

AMPHORES ET COMMERCE MARITIME Qu'est-ce qu'une amphore?

L'amphore est un objet utilitaire. C'est le conteneur par excellence des transports maritimes et fluviaux pour trois produits fondamentaux : le vin, 1 l'huile d'olive, et les sauces et conserves de poisson ; il arrive que des 1 amphores contiennent d'autres produits (fruits, poix, etc ... ), mais cela est 1 quantitativement négligeable, et économiquement insignifiant. Une fois parvenues à destination, elles peuvent trouver place dans les caves ou les celliers des consommateurs ou être transvasées dans d'autres récipients et détruites. C'est le cas, par exemple, des amphores à huile dont les débris ont formé, à Rome, la colline artificielle du Monte Testaccio. Dans d'autres cas, elles peuvent être remployées dans des ouvrages de maçonnerie (vides sanitaires, canalisations).

1

·:

·~

'?

'

' .. o/•i;.:,, ...;.,~à·i:-.-.-.J-~t~.;. _;,A-, ____ __ Amphores Dresse] 20 réutilisées dans un vide sanitaire à Saint-Romain-en-Gal

:~-

.i~~:---.,

Coupe d'une pièce construite sur vide sanitaire d'après les découvertes de Saint-Romainen-Gal

Accumulation des débris d'amphores formant la colline artificielle du Monte Testaccio

■ -

11

7

_

i~ ~-==-

'-CO

col

Schéma descriptif d'une amphore

_J

(voir croquis ci-contre)

~7

La fabrication

epaule

--~" -~

1

Pour la fabrication des amphores, on doit réunir l'argile, l'eau pour la délayer et le bois utilisé en grande quantité pour la cuisson.

panse

J

7

Tournage Le tournage est la méthode la plus couramment utilisée. On monte d'abord la panse, pour y rattacher ensuite la partie supérieure, les anses et la pointe. L'intérieur présente une série de sillons horizontaux qui correspondent aux traces laissées par les doigts du potier pendant l'opération.

pointe

__J ërentes parties d'une amphore

n rication d'une amphore Dresse] 2-4 et d'une amphore Dresse] 20

0

~

1""

"

Séchàge et cuisson . Après façonnage, les amphores sont mises à sécher dans un endroit ventilé ou au soleil, puis chargées dans un four où elles subiront une cuisson pendant plusieurs heures.

li

1

.1

." Chargement d'un four d'amphores massaliètes

Poissage Afin de rendre certaines amphores plus étanches on y introduit de la résine de pin chauffée. Cette poix s'écoule en tapissant les parois jusqu'à l'embouchure lorsqu'on retourne le récipient. La poix, cependant, est incompatible avec l'huile : c'est la raison pour laquelle les amphores à ' huile ne sont pas poissées.

Produits transportés en amphores

Jarres de Stockage (dolia] en place dans le musée des Docks romains (Marseille)

!\I

, !!

Le vin, l'huile d'olive et les conserves de poisson (poisson salé ou sauces de poisson) voyagent en amphores'. Ce sont les principaux produits alimentaires avec les céréales qui, elles, ne sont pas transportées en amphores mais en vrac à fond de cale, ou éventuellement en sacs. Fabrication du vin Les grappes sont triées et sélectionnées puis foulées aux pieds et pressées. Le jus qui s'écoule est mis à fermenter dans des jarres poissées. Lorsque la fermentation est terminée, le vin est mis à vieillir en amphores ou en dolia. Rarement consorrimé pur, le vin est additionné d'eau, et éventuellement aromatisé avec de la résine, du miel, etc ... Fabrication de l'huile Elle résulte de trois opérations qui consistent à détriter les olives, c'està-dire briser la peau pour que l'huile puisse s'échapper; puis à pressurer la pâte pour en extraire l'huile et enfin à décanter, ce qui revient à séparer l'huile du jus amer. Fabrication des saumures Les poissons sont conservés, séchés et salés. Les sauces nécessitent une préparation un peu plus délicate : des morceaux de poissons macèrent dans des bacs pendant environ trois semaines, puis le jus obtenu est mis à vieillir.

Remplissage Nous manquons de renseignements sur les techniques utilisées. Le transvasement à partir des dolia doit se faire le plus souvent à l'aide de récipients, mais il est possible d'imaginer l'utilisation de pompes ou celle du phénomène de dépression.

Bouchage ---··--oPêrcule De pouzzol,me

Bouchage d'une amphore à huile Bouchage d'une amphore à vin

Le bouchage des amphores à huile et à saumure, est assuré par des disques en terre cuite façonnés à cet effet ou découpés dans la paroi d'amphores cassées. On coule, par-dessus, du ciment de chaux qui durcit au séchage et sert de joint. Les amphores à vin' ont un bouchon de liège souvent surmonté d'un opercule destiné lui aussi à compléter l'étanchéité. Cet opercule porte parfois la marque du négociant. 3 - Nous donnons le terme générique d'amphores à saumure à celles qui contiennent du poisson salé ou des sauces, garum et muria, apparentées au nuôc-màm d'Indochine. 4 - Les amphores d'Italie présentent le plus souvent un bouchage à la pouzzolane, cendre volcanique claire et friable qui forme un bon mortier hydraulique.

1

1

Évolution de la fabrication I;înconvénient de l'amphore est son poids, qui, pour le vin italien au !"' siècle avant J.-C. (type Dresse! lB), est à peu près égal à celui du contenu et proche de 26 kg, ['"amphore" étant une unité de capacité correspondant à 26,261. On observe incontestablement, au cours du temps, un souci d'amélioration du rapport entre le poids de la marchandise et celui du conteneur. Au IV" siècle après J.-C., les amphores d'Afrique du Nord transportent un volume égal à trois fois leur propre poids, soit environ 45 1 pour 15 kg'. C'est sans doute le même souci qui explique, au 1~ siècle de notre ère, l'expérience originale, mais limitée dans le temps, du transport de vin italien et espagnol dans d'énormes jarres ou dolia, installées à poste fixe sur les navires.

_, ~

.

ri!-

.

. . " '· âfü ~: . /~ Jave de la Pointe Moussure ~int-Tropez} J-80 av. f.-C,

Epave de la Pointe Pommègues (Marseille} 120-80 av. f.-C.

Epave de l'Ilot Barthélémy (Saint-Raphaël} Fin Ifs. av. f.-C.

: :> ;'

AMPHORE DRESSEL 1B

Origine Côte tyrrhénienne de l'Italie Produit transporté Vin Epoque de circulation Trois premiers quarts du I" siècle av. J. -C.

Crédits En haut: dessin J.-J. Martin/DRASM photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: Fr. Carrazé,M. Rival/CNRS, J.-j. Martin/DRASM, Cl. Santarnaria

pave Fourmigue C, Golfe Juan, vers 70 av. J.-C. (Musée archéologique de Nice] lemarquer la diversité des lèvres.

Epave de la Pointe de Carqueiranne vers 50 av. f.-C.

Epave de la Madrague de Giens (Hyères) 75-60 av. J.-C.

Epave Plane 1 (Marseille) 50 av. J.-C.

Epave Dramont A (Saint-Raphaël} Milieu rcs. av. J.-C.

,_ Origine Côte tyrrhénienne,au sud de l'Italie Produit transporté Vin Epoque de circulation Milieu rr• - début 1• siècle av. J.-C.

~ de la Baie de Cavalière, Le Lavandou, vers 100 av. J.-C. (Fort Saint-Jean, Marseille}

Crédits En haut : dessin Chr. Dubois/DRASM photo P. Grandjean/DRASM En bas, de gauche à droite: F. Carrazé, A. Durel/DRASM, D. Colis, D. Colis, L.S.S.

~

----

1

~

~ ~ ~ ~

~~ ~

• ~

1

'1 1 1 1

1ive Grand Ribaud A rs d'Hyères)

~ 120 av. J.-C.

Epave de l'Ilot Barthelémy (Saint-Raphaël) Fin Il' s. av. J.-C.

Epave Sant Jordi A (Majorque} 100-80 av. J.-C.

Isolée Golfe de Fos Musée d'Istres

Al\'1PHORE Ll\MBOGLIA 2

:/a·•· .....

1

.

1 '

.

Origine Côte adriatique de l'Italie Produit transporté Vin Epoque de circulation Fin 1r - Milieu I" siècle av, J,-C,

Crédits En haut: dessin J.-J. Martin/DRASM photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : A. Durel/DRASM, Chr. Dubois/DRASM, R. Giardina (d'après Cl. AlborèLivadie)

zve Founnigue C, Golfe-Juan, vers 70 av. J.-C. (Musée archéologique de Nice}

1

'

1

Epave de l'I/ot Barthélémy (Saint-Raphaël} Fin 11'-début /"s,av, J,-C,

Epave de la baie de Cavalière (Le Lavandou) Vers 100 av,J-C,

Epave Filicudi H (îles Eoliennes) 1""' mditié du f's. av. J.-C.

Origine Côte adriatique de l'Italie Produit transporté Vin Epoque de circulation 2•• moitié du 1• siècle av. J.-C.1" siècle ap. J.-C. 0

Crédits En haut: dessin L.S.S. -photo M. Sciallano En bas, de gauche à droite: L.S.S., F.Carrazé, F.Carrazé, E. Buchi

ie Fos, isolée (chapelle Notre-Dame-de-la-Mer} oarfois difficile de distinguer entre les formes Dresse} 6 et Lamboglia 2. Une Dressel 6B est par ailleurs produite en Istrie (région d'Aguilée et Trieste) et ée surtout en Italie du Nord et en Europe centrale ; son contenu est vraisemblablement de l'huile.

i intermédiaire

,glia 2 - Dresse} 6 , golfe de Fos (Musée d'Istres)

Epave Aragnon 1

(Sausset-les-Pins) 1;;"'moitié du f's. ap.J.-C.

Epave de la Tradelière (Cannes) I" s. av. f.-C.

Dresse} 6B /Vérone)

il

AMPflOlΠDRESSEL 21 - 22

Origine Campanie -Latium (Italie) Produit transporté Fruits (?) Epoque de circulation ap. J.-C.

I" siècle

Crédits En haut: dessin L.S.S. -photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: LS.S., O. Leyba

fe de Fos, isolée (Musée d'Istres)

Isolée, golfe de Fos (Musée d'Istres)

Pompéi, avant 79 ap. J.-C.

i 1

1

Origine Campanie (Italie) Produit transporté Vin

' 111'

Epoque de circulation Fin 1• siècle av. J.-C. - r• siècle ap. J.-C.

!

Crédits En haut: dessin L.S.S. -photo Réveillac/CNRS En bas: O. Leyba (d'après CL Panella)

us, fouilles de Villeneuve, 20 - 5 av. J.-C. (Dépôt archéologique de Fréjus)

·17

1

·~

1

i

J

-~1 !

!

:Ï! 'i!

A.MP:lIOHD.KF10Rtl:MEOP(lLl/AGOllA..K -114

Origine Italie du Nord-Est Produit transporté Vin Epoque de circulation Fin I" siècle av. J.-C. - III' siècle ap. J.-C.

Crédits Dessins & photo T. Aldini

'1impopoli, province de Forli, au sud de Ravenne (Musée de Forlimpopoli)

·pologie des amphores de Forlimpopoli.



Type A

TypeB

C)

TypeC

TypeD

1

,:.

,

li .&;· }è%i . .

Origine Campanie, région de Pouzzoles ,Italie(?), Gaule(?), région de Carthage (?) Produit transporté Vin(?) Epoque de circulation av. J.-C. - Il" siècle ap. J.-C. (et peut-être jusqu'au IV')

1• siècle

Crédits En haut: dessin L.S.S. - photo M. Sciallano En bas, de gauche à droite: d'après B. W. Cunliffe, d'après C. Albore-Livadie, d'après P. Arthur, d'après R Sanquer, d'après P. André

~olée, rade de Marseille (Musée des Docks Romains]

1 ~

~

1

Exemplaire trouvé à Richborough et décrit par B. W. Cunliffe

Epave(?) de la Punta San Franscesco, Lipari (îles Eoliennes)

Rennes

AMJ?RtJRE rlitÊBSEL 16

Origine Région de Cannes Produit transporté Saumures Epoque de circulation ap. J.-C.

1• siècle

Crédits

En haut: dessin D. Brentchaloff - photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : dessins D. Brentchaloff, Musée de Londres S. H. et M. J.

1es, atelier de Saint-Cassien,

f'

s. ap. f.-C. {Dépôt archéologique de Fréjus)

Cette amphore trouvée à Londres porte une inscription peinte Liquamen Antipolitanum : cette sauce de poisson a été fabriquée à

Antibes.

Cannes Atelier de Saint-Cassien

Fs. ap. J.-C.

Museum of Landon

Jlllllllll.

C

1

Origine Fréjus Produit transporté Saumures Epoque de circulation Fin 1• - II' siècle ap, J.-C.

Crédits En haut : dessin d'après U. Niffeler photo musée de Lenzbourg En bas : d'après U. Niffeler

Jenzbourg (Suisse), Musée ~

Un des fours où ce type d'amphore était fabriqué a été découvert à Fréjus.Le contenu est attesté par des inscriptions peintes.

1 1

l

Lenzbourg (fouilles du théâtre romain)

i

Il , li Il

AMPHO!Œ.GA.ULOI6Et

Origine Gaule narbonnaise (Provence, Vallée du Rhône) Produit transporté Vin Epoque de circulation ap. J.-C.

I" siècle

Crédits En haut: dessin !..S.S. - photo Musée de Nîmes En bas, de gauche à droite: D. Paunier, L.S.S., d'après F. Laubenheimer

ls ancien du musée de Nîmes, sans date, pouvant provenir d'un atelier local ,1om de "Gauloise" que F. Laubenheimer a donné à un certain nombre de types d'amphores risque de tromper,"Gaulois" faisant penser à l'époque précédant :onquête romaine: ces amphores sont en fait gallo-romaines, c'est-à-dire fabriquées en Gaule {Narbonnaise) sous l'Empire romain. Cela admis, l'appellation commode.

Genève

Musée de Nyons production locale ?

Lattes Demi-module

AMPHORE GAULOISE 2.

~-

11 1 11

1 1 ,I '! "!J :'l

Origine Gaule narbonnaise (Languedoc -Provence, surtout Marseille)

·~,; î

lj

Produit transporté Vin

é

,,

"

Epoque de circulation Fin 1• siècle av . J.-C. début 1• siècle ap. J.-C.

i 1

Crédits En haut: dessin L.S.S. - photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : dessin G. Bertucchi, _D. Brentchaloff, L.S.S., d'après Figlina 7, 1986.

~

olfe de Fos, isolée (Musée d'Istres)

J

Amphore de Marseille Fin du f"s. av. J.-C.

Fréjus quartier de Villeneuve 20-5 av. J.-C.

Fréjus, demi-module, atelier de l'Agachon début f"s. ap. J.-C.

Lyon, rue de la Favorite 1ère• années du Fs. ap.

J.-C.

KMPROJlE GAUtOtSË 3

Origine Gaule narbonnaise [Languedoc, atelier de Corneilhan, et Marseille) Produit transporté Vin Epoque de circulation ap. J.-C.

I" siècle

Crédits En haut: dessin L.S.S. -photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : G. Bertucchi, J.J. Martin/DRASM, J.-J. Martin/DRASM, d'après D. Paunier

olfe de Fos, isolée (Musée d'Istres)

'\j 1

1

1

' 1

Marseille Fabriquée encore au Ifs. ap. f.-C.

Epave du Petit Congloué, 10-30 ap. J.-C.

Genève

j l ! JI i l -

Origine Gaule narbonnaise (Languedoc - Provence) · Produit transporté Vin Epoque de circulation Milieu I" siècle ap. J.-C.- rn"siècle ap. J.-C.

Crédits En haut: dessin L.S.S. - photo Foliot/CNRS

En bas, de gauche à droite: dessin L.S.S., photo Foliot/CNRS, dessins F. Laubenheimer, L.S.S.

olfe de Fos, isolée (Musée d'Istres}

'

plus fréquente des amphores de Gaule narbonnaise, souvent encore appelée "Pélichet 47". ~Bien la distinguer de Dressel 30, amphore de Maurétanie Césarienne {Algérie) (voir fiche).

► ►

il

~

1

li

1

Golfe de Fos, isolée (Musée d'Istres}

Amphore du llf s. ap. f.-C. Fabriquée à Sallèles d'Aude

Saint-Raphaël Début Ifs. ap. f.-C.

AMPHOREGAULOJSE.5

Origine Gaule narbonnaise (Provence) Produit transporté Vin Epoque de circulation 2"maitié du!"· Trois premiers quarts du Il" siècle ap. J.·C.

Crédits En haut : dessin DRASM, photo G. Réveillac/CNRS En bas, de gauche à droite: dessin et photo Musée de Lyon, d'après F. Carrazé, D. Brentchaloff

ve des Roches d'Aurelle, région de Saint-Raphaël, autour de 70 ap. J.·C. (Dépôt DRASM-Saint-Raphaël}

.....,___., Fréjus

Lyon (n° 491)

Isolée, Porquerolles

Atelier de Sainte Croix Fin f'•début 1rs. ap. f.·C.

,. --

:.. ,

.

'

ÂrvditdiË.iAJtuif'i ·•· '

. . - ....

,.

--

._

'-----·

Origine Tarraconaise (Espagne du Nord) Région de Barcelone Produit transporté Vin Epoque de circulation Milieu l" siècle av. J.-C.1" quart I" siècle ap. J.-C.

Crédits

En haut: dessin L.S.S. -photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : dessin P. Djian, A. Durel/DRASM, A. Durel/DRASM, Th. Martin

{e de Fos, isolée (Musée d'Istres] ielques ateliers du sud de la Gaule ont imité cette fonne, en particulier à Montans près de Gaillac.

'

'1 1 1

'



I:·

:·.,

1

j

:1



1

'

1

f

1

Il 1

'1

1

1



1 '

'

1

' 1



j

''

jEpave ~Cap Béar 1 (Port-Vendres}

Epave Cap Béar 3 du f' s. av. f.-C.

3' quart

Montans (Tarn} 20'25 ap. J.-C.

AMPHORE ôRPlSSEL i-4 oîÈsPAGNE DU NORD

Origine Tarraconaise (Espagne du Nord) Produit transporté Vin Epoque de circulation Fin l" siècle av. J.-C.- 1• siècle ap. J.-C.

Crédis En haut: dessin J.-J. Martin/DRASMphoto Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : dessin A. Durel/DRASM, J.-J. Martiu/DRASM, photos Foliot/CNRS

Jve du Grand Rouveau, Le Brusc, milieu du f's. ap. J.-C. (Fort Saint-Jean, Marseille)

Jus donnons ici deux modèles extrêmes de ce type: l'un long et effilé, l'autre court et trapu. Les anses faites de deux boudins accolés (anses bifides) sont une ractéristique constante du type.

... ~

Epave du Petit Congloué (Marseille) 10-30 ap. f.-C.

Epave Sud-Lavezzi 3 (Bonifacio) 1" tiers durs. ap. f.-C.

""•""

.

f!!!Î

;lé~.......

JI:~

Origine Ile d'Ibiza [Baléaresl

1--

Produit transporté Vin

1

Epoque de circulation Fin l" siècle av. J.-C.-lm moitié du l" siècle ap. J.-C.

1

'

1

1

Crédits En haut: dessin A. Durel/DRASM. photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: d'après D. Cerdâ, d'après D. Cerdâ, LS.S.

~e Est-Perduto, Bonifacio, première moitié du f' s. ap. J.-C. (Fort Saint-Jean, Marseille) 1

1

1

' ~

1

XJ

Q

li

·,

j!i

,i] :1:

\,,

1

1

,,,·i

'

1

Golfe de Fos, isolée {Musée d'Istres] Nécropole de Pollensa {Majorque)

Origine Bétique (Espagne du Sud) Produit transporté Vin Epoque de circulation Fin r• siècle av. J.-C. - début l" siècle ap. J.-C.

Crédits En haut: dessin).-]. Martin/DR.ASMphoto Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: d'après Figlina 7, 1986, D. Fontaine/DRASM, D. Fontaine/DRASM

,ave Sud-Lavezzi 2, Bauches de Bonifacio, 22 -25 ap. f.-C. (Fort Saint-Jean, Marseille) _'ableau évolutif: remarquer dans tous les cas la petite pointe, très détachée du fond de la panse et le bouton de pâte faisant saillie à l'intérieur.

•-

• ~ ti!i!1

.

Lyon, rue de la Favorite,

1

Epave Port-Vendres 2

! Epave de la Tour Sainte Marie (Cap Corse)

"~~ "

? - - - - - ~ ~

,,,,,,._,;:, \,( j;_

,,

AMJiHôkE bKÊSSËL 20 ·

_)

·~

Origine Bétique (Espagne du Sud) Produit transporté Vin, vraisemblablement Epoque de circulation Fin f" siècle av. J.-C. -milieu Il' siècle ap. J.-C.

l)e Tiboulen de Maire, Marsei//e, fin f" s. ap. J.-C. (Fort Saint-Jean, Marsei//e]

Crédits En haut: dessin Y. Gaffiat/DRASM photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite; J.-J. Martin/DRASM, D. Fontaîne/DRASM, A. Desbat, d'après S. Loeschcke

li ~en distinguer de la masse des amphores à fond plat : les amphores de Bétique ont une pâte caractéristique assez dure, d'aspect homogène, presque ~gieux ; jaune très pâle à la périphérie, elle devient grise vers le centre .

• ~

t ~

t 1\1

t

,.:sJ9•·._,.

~

-·::

.

:..

'•.

~

,

... ,....

' ~

~ ~ ~

'

/

Epave Sud-Lavezzi 2 22-25 ap. J.-C.

Epave Port-Vendres 2 41-50 ap. f.-C.

Variante produite par un atelier lyonnais: La Muette Début l"S. ap. J.-C.

Type Oberaden 74, de Tarraconaise, qui circule à la même époque. Facile à distinguer à cause de son col cylindrique, sa panse ovoïde moins Iarge,ses anses plus arrondies à un seul sillon et son fond plat.

';~



_,_;

-._.

l\.M~JfOÜ DRESSËt'7 .

Origine Bétique (Espagne du Sud) Produit transporté Saumures Epoque de circulation Fin l" siècle av. J.-C. -!" siècle ap. J.-C.

Crédits En haut : dessin L.S.S. · photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: d'après Figlina 7, 1986, D. Fontaine/DRASM, d'après D. Paunier ~

de Fos, amphore isolée (Musée d'Istres)

""ï i

'y' ' Lyon, rue de la Favorite Premières années du F s. ap. f.-C.

Epave Port-Vendres 2 Entre 41 et 50 ap. J.-C.

Genève

► ►

1 ~

~ ~ ~

1 1

~] ·/

,',,

1



Origine Bétique (Espagne du Sud)

t



Produit transporté Saumures

~

~

Epoque de circulation Fin F siècle av. J.-C. - r• siècle ap. J.-C.



1

► ~

► ► ~



Crédits En haut : dessin M. Rival/CNRS photo Musée de Bastia En bas, de gauche à droite: W. Bebko, d'après Figlina 7, 1986, J.-J. Martin/DRASM, d'après C. Hawkes et M. Hull

► ►

ve de la Tour Sainte-Marie, Cap Corse, milieu du r"s. ap. J.-C. (Musée de Bastia}

' ► ►

~w



'

' ~ ~

j

r

'

(

•~

t

-

11 1



1

1,

''

1

► ►



~Épave Lavezzi 2

Lyon,rue de la Favorite

!Milieu du Fs. ap. J.-C.

1éresannées du Fs. ap. J.-C.

1

1 11

il

Epave Sud-Lavezzi 2 ap. J.-C.

Env. 22-25

Camulodunum 186 A quart du f's. ap. f.-C.

2'

AMPHORE DRESSEL 9

Origine Bétique (Espagne du Sud) Produit transporté Saumures Epoque de circulation Fin r• siècle av. J. -C. - r• siècle ap. ). -C.

Crédits En haut: dessin L.S.S. -photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : d'après Figlina 7, 1986, J.-J. Martin, J.-P. Joncheray

ede Fos, isolée (Musée d'Istres)

0

~

i-!! ~

...... l!'î'I

Lyon, rue de la Favorite, 1•~années du f's. ap. J.-C.

Epave Sud-Lavezzi 2 Env. 22-25 ap. J.-C.

Epave Dramont D Milieu f's. ap. J.-C.

~,.

~

,_

~~~~~~______J ;

Origine Bétique (Espagne du Sud) Produit transporté Saumures Epoque de circulation av. J.-C. -1" siècle ap. J.-C.

1• siècle

Crédits En haut: dessin O. Catot/DRASM photo Y. Chevalier/DRASM En bas, de gauche à droite : O. Catot/DRASM, L.S.S., L.S.S.

~ave Grand Congloué 3, milieu f' s. av. f.-C. (Fort Saint-Jean, Marseille)

Ill

Ill Ill ~

• ~

Ill Ill Ill

,

I

f-

it

Ill Ill Ill Ill Ill Ill Ill ~

t Ill Ill il/

t

Epave Grand Congloué 3

Isolées, golfe de Fos (Musée d'Istres)

',,

il/ il/ •'-------------------------------------_______,

AMPHORE ÙlŒSSEL 7-11

Origine Bétique [Espagne du Sud) Produit transporté Saumures Epoque de circulation Fin I" siècle av. J.-C. - F' siècle ap. J.-C.

Crédits En haut : dessin M. Rival/CNRS photo Musée de Bastia En bas, de gauche à droite dessin M. Rival/CNRS_, photo Musée de Bastia ~

de la Tour Sainte-Marie, Cap Corse, milieu du f' s. ap. J.-C. {Musée de Bastia)

, présentons ici des amphores appartenant à la famille des amphores à saumure Dressel 7-11, mais auxquelles nous ne savons pas attribuer un numéro is entre (Dresse!) 7 et (Dresse!) 11. 'e amphore de l'épave de la Tour Sainte-Marie (Dressel 7 - 8 ?) :

;:; il""'

«"'" «"'" «"'" ~

~

1/"'! ~ ~ ~

1

1

• 1 1

i



► ► ►

1 ► ►



1

► ► ►

r

Origine Bétique (Espagne du Sud)

1

Produit transporté Saumures

1

' 1

Epoque de circulation Fin 1• siècle av. J.-C. - 1• siècle ap. J.-C.

! 1 1

!

~

Crédits En haut : dessin M. Rival/CNRS -photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : M. Rival/CNRS, O. Leyba, d'après Beltrân Lloris

► ► ave Sud-1.nvezzi 2, Bouches de Bonifacio, vers 22-25 op. J.-C. (Fort Saint-Jean, Marseille]



J !I

Il,,

1

Epave Lavezzi 1 Vers 25 ap. J.-C.

Pompéi Avant 79 ap. J.-C.

Musée de Villafranca del Penedés Fin Fs.av. J.-c. - début F s.ap. J.-C.

.

.

,., ~Uiï.E DRHSSEl..3lâtiEL'lt&AN.•II- A .·,, ,,z_-·' ·_è,o·~-,\,:;·1/\;' ,.;_,;,;_•\' __ \;" J\/.,--,_,'_:,i',~

AMPHORE ASAUMURE D1ESPAtlNE #

Origine Espagne du Sud Produit transporté Saumures Epoque de circulation av. J.-C.

I" siècle

Crédits

En haut : dessin L.S.S. - photo M. Sciallano En bas, de gauche à droite : d'après Ph. Tailliez, L.S.S., photo Foliot/CNRS

fe de Fos, isolée (Chapelle Notre-Dame-de-la-Mer] .r l'épave du Titan, ce type d'amphore accompagne le type Dressel 12 très proche (voir fiche suivante)

Epave du Titan (île du Levant} Milieu f's. av.

J.-C.

Isolée, rade de Marseille

Origine Bétique (Espagne du Sud) Produit transporté Saumures Epoque de circulation Milieu 1• siècle av. J.-C. -milieu r• siècle ap. J.-C.

Crédits En haut : dessin A. Durel/DRASM - photo A. Lerouge En bas, de gauche à droite: L. Ducaruge et Y. Rigoir, O. CatoVDRASM, A. Durel/DRASM, O. Leyba

~e Cap Béar 3, troisième quart du f's. av. f.-C. (Dépôt DRASM-Port-Vendres) ~

~

~ ~

1

~ ~

1

~

1

r

~ ~

~

'

b ~

1

t ~

t ~

t

t

l/a_ve du Titan /île du Levant) ~M1beu Fs. av. f.-C.

Epave Sud-Perduto 1 /Bonifacio) Fin Fs. av. f.-C. - début f' s. ap. J.-C.

Epave de la tour Sainte-Marie (Cap Corse) Milieu F s. ap, J.-C.

Pompéi Avant 79 ap. f.-C.

Origine Bétique (Espagne du Sud) Produit transporté Saumures, vraisemblablement Epoque de circulation ap. J.-C.

1• siècle

Crédits En haut: dessin W. Bebko -photo R.-f. Lederer En bas, de gauche à droite: L.S.S., L.S.S., d'après Beltrân Lloris

ave Lavezzi 3, Bouches de Bonifacio, vers le milieu du F s. ap. f.-C. (coll. particulière)



Isolée, golfe de Fos (col/. particulière)

Isolée, golfe de Fos (Musée d'Istres)

Alméria

i--,,,.. '

\:

1

Origine A : Bétique [Espagne du Sud) B : Lusitanie (Portugal)

1

1 1

Produit transporté Saumures

1 1



1

1

Epoque de circulation r" - li' siècle ap. J.-C.

'

L-

1

~

,1

1

~

1 1

!

Crédits En haut : dessin M. Rival/CNRS -photo Musée de Bastia En bas, de gauche à droite: dessins L.S.S., Y. Gaffiat/DRASM, R. Calmes, d'après J: M. Cordeiro

1

Raposo

Lavezzi 1, Bouches de Bonifacio, Dresse] 14 A, !(ers 25 ap. f.-C. (Musée de Bastia)

1 · mphores fabriquées en Bétique ont une panse courte, trapue et une pointe longue et conique bien dégagée de la panse. Les anses sont longues, implantées ~u col; l'embouchure est large. Les amphores de Lusitanie ont un col plus court, des contours plus arrondis et la pointe dans le prolongement de la panse.

1 1 1 1

tl

~

1

Golfe de Fos, isolée. Musée d'Istres Amphore Dresse] 14 A

Epave Tiboulen de Maïre Vers 100 ap. J.-C Amphore Dresse] 14 A

Epave Cap Bénat 1 ap. f.-C Amphore Dresse] 14 B

f' ou Ifs.

Porto dos Cacas (Alcochete, Setubal) Amphore Dresse/ 14 B

AMPHORE DRESSEL 2Ü

Origine Bétique (Espagne du Sud) Produit transporté Huile Epoque de circulation r• - Ill' siècle ap. J.-C.

Crédits En haut: dessin P. L'Hénaff/DRASMphoto Foliot/CNRS En bas, de ga~che à droite: L.S.S., J.-M. Prisset et J.-M. joulam, L.S.S.

e Saint-Gervais 3, Golfe de Fos, vers 150 ap. f.-C. (Musée d'Istres}

C

i Isolée Golfe de Fos

Sainte-Colombe Milieu /"s. ap. J.-C.

Isolée Golfe de Fos

U.ve de petits modèles d'amphores Dressel 20 dont la forme évolue parallèlement à celle du grand modèle.

Lyon, rue de la Favorite

Oberaden (Rhénanie] Fin l" s. av. J.-C.

Début f' s. ap. J.-C.

\ \

1

,'

i

'

i 1

,1

'



1 .1

1 1 1

-•--

1

1 1 1 1



t Port-Vendre::'s'!!12lillli&~ l" s. ap. J.-C.

-

Golfe de Fos Milieu l" s. ap. J.-C.

Epave Tiboulen de Maïre, Marseille Fin l" - début Ifs. ap. J.-C.

1

t ~ ~ ~ ~



t ~ ~

t ~ ~

~

~ ~

~ ~

Epave Saint-Gervais 3 Milieu Ifs. ap. J.-C.

Ostie ap. f.-C.

11r s.

~------------- -------~t en bas et de gauche à droite: d'après S. Loeschcke, Figlina 7, 1986, D. Fontaine/DRASM, L.S.S., Y. Gaffiat/DRASM, P. LHénaff/DRASM, d'après Cl. Panella

il.fllllIII

I,

Origine Bétique (Espagne du Sud) Produit transporté Huile Epoque de circulation Fin Ill' - IV' et même V' siècle ap. J.-C.

Crédits En haut: dessin D. Fontaine - photo M. Sciallano En bas, de gauche à droite : E. Rodriguez, D. Fontaine/DRASM, M. Rival/CNRS ~

de Fos, isolée (Musée d'Istres)

cède à la Dresse! 20 comme conteneur pour le transport de l'huile de Bétique à partir du milieu du III" siècle ap. J.-C.

Dépôt du marché de Trajan {Rome]

Epave Sud-Lavezzi 1 {Bonifacio] Fin IV'- début V' s. ap. J.-C.

Epave des Catalans {Marseille} IV's. ap. J.-C.

1

Origine Lusitanie (Portugal) Produit transporté Saumures Epoque de circulation ur - début V' siècle ap. J.-C.

Crédits

En haut : dessin D. Fontaine/DRASM photo.Y. Chevalier/DRASM En bas, de gauche à droite: M. Borély/CNRS, A.-f. Parker, A.-J. Parker, F. Mayet

~e Port-Vendres 1,fin IV- V"s. ap. J.-C. /Dépôt DRASM, Port-Vendres}



•-

1





~

&

► 1

1 1

Epave Planier 7 (Marseille} ap. J.-C.

IV s.

Epave de Randello /Sicile] l"quart du IV s. ap. J.-C.

Epave Cabrera 3 (Baléares} Fin Ilf s. ap. J.-C.

AMPHORE ALMAÛRO 51 A- B

1 Origine Lusitanie [Portugal)

1

1

Produit transporté Saumures

1

Epoque de circulation Fin III' - IV' siècle ap. J.-C.

1 1

' ',

1 \

.

-

=-~•,-,•

---,~•-,.

--

Crédits En haut : dessin M. Rival/CNRS photo Y. Chevalier/DRASM En bas, de gauche à droite : D. Fontaine/DRASM, D. Fontaine/DRASM, D. Fontaine/DRASM, D. Fontaine/DRASM, J.-P. Joncheray

ive des Catalans, Marseille, IV"s. ap. J.-C. (Fort Saint-Jean, Marseille). Sur l'épave des Catalans,un exemplaire it conseIVé une partie de son contenu, du maquereau espagnol (scomber goliasJ.

Epave Dramont F

Epave Sud-Lavezzi 1 (Bonifacio}, deuxième moitié du IV" s. ap. J.-C. ?

Fin IV'- Début V' s. ap. J.-C.

Origine Lusitanie [Portugal) Produit transporté Saumures Epoque de circulation Fin Ill' - IV' - début V' siècle ap. J.-C.

Crédits

~

En haut : dessin D. Fontaine/DRASM photo Y. Chevalier/DRASM En bas, de gauche à droite : D. Fontaine/DRASM, M. Borély/CNRS, D. Fontaine/DRASM, D. Fontaine/DRASM

art-Vendres 1,fin IV'- premières années V'S. ap. f.-C. (dépôt DRASM, Port-Vendres) ~

-

r

C}

1

' ~

tde la baie de Pampelonne

hropez) 1/J.J.-C. ~

~

~

Epave Planier 7 (Marseille) rV's. ap. J.-C.

Epave chrétienne D (Soint-Raphoël)

w s. ap. J.-C.

Epave Sud-Lavezzi 1 (Bonifacio) Fin IV' - début V' s. ap. J.-C.

Origine Lusitanie (Portugal)

,

Produit transporté Saumures

'

''

Epoque de circulation Milieu Ill' - V' siècle ap. J.-C.

~-==----En haut : dessin M. Rival/CNRS photo Y. Chevalier/DRASM En bas, de gauche à droite: F. Mayet, D. FontaineffiRASM, D. Fontaine/DRASM, D. Fontaine/DRASM, D. Fontaine/DRASM

ve des Catalans, Marseille, w s. ap. J.-C. [Fart Saint-Jean, Marseille}

... i'

'

i i

i

1

1·· 1

1. 1

Epave Cabrero 3 (Baléares} Fin !Ifs. ap. J.-C.

Epave Chrétienne D (Saint-Raphaël} w s. ap. J.-C.

Epave Sud-Lavezzi 1 (Bonifacio} Fin W s.-V" s. ap. J.-C.

Origine Carthage [Tnnisie), Espagne, Sardaigne, Sicile, Libye Produit transporté A- Saumures B - [?) C- Saumures, huile ? Epoque de circulation A - V' - Il' siècle av. J.-C. B- V' - Il' siècle av. J.-C. C - IV'- II"siècle av. J.-C.

Crédits En haut: dessin et photo P. Fiori En bas, de gauche à droite: d'après Juan Ramôn, J.·C. de Nicolas, F. Benoit

~iià Clb, isolée, Cap Gros (Antibes)

~ ~ ~

t t t ~

~ ~

I' ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

~ ~ ~

~ ~ ~ ~

~ ~

Ma.ficiA Ampurias (Gérone)

Maiid B Epave de Binisafuler (Minorque)

Maiià C lb Les Pennes-Mirabeau

AMPHtllfil bJlËSSÊL 1Q'.,t,~i~i;~b ·. ;, '2;'"

·'fi·,:,?:.,-t;:, :-·. ,.,; ... ; ;;.-,· '

"--.->.:

Origine Maurétanie Tingitane (Maroc), région de Tanger Produit transporté SaUIIlures, vraisemblablement Epoque de circulation Entre 125 et 50/30 av. J.-C.

Crédits En haut : dessin R. Pascual -

photo MM. Rigoir et Briolle En bas, de gauche à droite: d'après M. Ponsich, V. Guerrero, J. Ram6n

r6 (Catalogne}, pour le dessin. Exemplaire du Musée de Madrid, pour la photo

~

1

1

Lixus (Maroc)

.

'

1

1

''

Na Guardis (Majorque) Fin Ifs. av. J.-C.

'' ' '.......'

Littoral d'Ibiza

Origine Tunisie(?) Produit transporté Saumures (?) Epoque de circulation r• siècle av. J.-C. - début r• siècle ap. J.-C.

Crédits En haut: dessin L.S.S. - photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: M. Borély/CNRS, L.S.S., Cl. Santamaria

je de Fos, isolée (Musée d'Istres) 1

(

. 1, 1 1 11

11

il•l

Grond Congloué 2 110-80 av. J.-C.

Golfe de Fos, isolée (Musée d'Istres)

Dramont A F's. av. J.-C.

{L'une des amphores Mai'iâ C2

de l'épave contenait des olives}

Origine Région de Carthage (Tunisie) Espagne du sud, Sicile (?}, Sardaigne(?) Produit transporté Vin (7) Epoque de circulation V'· Ill' siècle av. J.-C.

Crédits En haut : dessin L.S.S. - photo Réveillac/CNRS · En bas, de gauche à droite : d'après R. Pascual, d'après I. Sanmartî et J. Santacana, DRASM,d'après D. Gerda

ifri D, trouvée isolée écueil de la Moutte, Saint-Tropez (Fort Saint-Jean, MarseiJle) 1

·•",

1

i

i

1

i i 1

i

1 1 1

i

i-l

1 1.

1 1 1

i

\ 1.1),

\J

Ampurias (Gérone)

Costa del Penedès (Espagne) Fin V' s. av. J.-C.

Origine Ile d'Ibiza (Baléares) Produit transporté Vin, vraisernblablernent, ou peut-être saumures Epoque de circulation Milieu Il' siècle av. J,-C,(et peut-être avant) début r• siècle ap. ).-C.

Crédits

~

En haut: dessin L.S.S.-photo Foliot/CNRS En bas : d'après J. ~amôn

de Fos, isolée (Musée d'Istres)

~

Côte d'Ibiza, isolée

Côte d'Ibiza, isolée

Côte d'Ibiza, isolée

Origine Maurétanie césarienne (Algérie) Produit transporté Vin, vraisemblablement Epoque de circulation Ill' - IV' siècle ap. J.-C.

Crédits En haut : dessin L.S.S. - photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: D. Fontaine/DRASM, d'après Cl. Panella, S.-J. Keay, J.-A. Riley ,r tyrrhénienne.

Repêchée par 2000 m de fond par la soucoupe Cyana de l'IFREMER (Fort Saint-

m, Marseille).

amphores sont parfois difficiles à distinguer des amphores gauloises 4 (voir fiche). Seule l'étude attentive de la pâte fine, rougeâtre avec des petits grains imbres ou clairs et recouverte d'un engobe jaunâtre à noisette, permet de les identifier à coup sûr. Une lèvre plate et pendante sur sa face externe, un col et 1s de panse étroit peuvent être des critères morphologiques complémentaires. :3S

Epave de la baie de Pampelonne (Saint-Tropez) IV' s. ap. J.-C.

Bougie (Algérie)

Ampurias Avant fin J/J's. ap. J.-C.

Bérénice (Libye)

Origine Tripolitaine (Libye) Produit transporté Huile Epoque de circulation av. J.-C.

II' - I" siècle

Crédits

En haut : dessin DRASM -photo Chéné/CNRS En bas, de gauche à droite : dessin d'après H. Dresse!, photos Chéné/CNRS

Il' Camarat 2, Saint-Tropez, F' s. av. f.-C. (Fort Saint-Jean, Marseille] D ~ile à distinguer de la Dressel 26 qui est, pense-t-on généralement, une amphore à huile de Campanie.

D

t t

t ~

0

Rame

La Longarina (Ostie}

Origine Tripolitaine (Libye) Produit transporté Huile Epoque de circulation r' - IV' siècle ap. J.-C.

Crédits En haut : dessin d'après la photo - photo Musée d'Arles En bas, de gauche à droite: d'après CL Panella, Cl. Panella, A. Zemer, Cl. Panella

ive 2 de l'anse des Laurons {Martigues) - IV" s. ap. J.-C. {Fort Saint-Jean, Marseille). Tripolitaine I

, i i 1

'' '

!

Tripolitaine I Lepcis Magna

Tripolitaine I (Pompéi}

Circule aux Fet Ifs. ap. J.-C.

Tripolitaine 11 Musée d'Atlit /Israël}

Circule du rau IV' s. ap. J.-C.

Tripolitaine III Lepcis Magna

Circule du f'au IV' s. ap. J.-C.

Origine Province romaine d'Afrique (Tunisie) Produit transporté Huile Epoque de circulation 2' moitié du 1r - début V' siècle ap. J.-C.

Crédits En haut: dessin M. Rival/CNRS -photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : d'après Cl. Panella, L.S.S., LS.S.

t, Fos, isolée(Musée d'Istres) ~ ~aussi : type Africano piccolo

t ~ ~

t ~

~ ~ ~

t ~ ~ ~ ~

~ ~

;'

~

i

t ~ ~ ~ ~

• ~

) /

'

/

Isolées, golfe de Fos (Musée d'Istres) Tipasa (Algérie) Il" S. ap. f.-C.

(Cas limite d'appartenance à ce type)

- ' 1 '1 ' l ,' l 1

Origine Province romaine d'Afrique (Tunisie) Produit transporté Saumures Epoque de circulation ap. J.-C.

Ill'· début V' siècle

En haut: dessin L.S.S.-photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: S.-J. Keay, d'après F. Zevî, M. Rival/CNRS, M. Rival/CNRS

fe de Fas, isolée (Musée d'Istres) 1

dit aussi : type Africano grande

~

1

'

1 '

1

1 1

i

'

I

/ /

/ J

· Tarragone

Epave Planier 7

/

1

Origine Afrique du Nord Produit transporté Saumures Epoque de circulation ap. J.-C.

IV'. VI' siècle

Crédits

En haut : dessin L.S.S. ~ photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: c1.· santamaria, D. Fontaine/DRASM, S.J. Keay

Il' Fos, isolée (Musée d'Istres] ~

~

Il Il

ü

~

Il !, !,

Il ~ i, ~

Il ~

1)

~ ~

~

Il ~

~ ~

li

Epave Dramont E

t

Début V's. ap. f.-C.

Isolée, rade de Marseille

Tarragone Milieu V'- vrs. ap. J.-C.

[t,_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __

Tarragone

Tarragone

Milieu

vr=-milieu

Vf

s. ap. f.-C.

Epave B de la Pointe de la Luque [Marseille] IV' s. ap. f.-C.

VIF

Epave B de la Pointe de la Luque (Marseille) s. ap. J.-C.

1V'

s. ap. J.-C.

Epave de Pampelonne (Saint-Tropez} IV' s. ap. J.-C.

Epave Dramont F

(Saint-Raphaël} 2' moitié du IV' s. ap. f.-C.

Epave des Catalans [Marseille] IV' s. ap.f.-C.

.aut en bas et de gauche à droite: S.J. Keay, S.J. Keay, J.-C. Négrel, J.-C. Négrel, J.-C. Négrel, J.-C. Négrel, D. Fontaine/DRASM, J.-P. Joncheray, J.-P. Joncheray, M Rival/CNRS

Origine Afrique du Nord Produit transporté Inconnu Epoque de circulation IV' - VII' siècle ap. j.-C.

Crédits En haut: dessin Cl. Santamaria photo Y. Chevalier/DRASM En bas, de gauche à droite : CL Santamaria, CL Santamaria, J.-P. Joncheray, d'après M.G. Maioli et M. Stoppioni, d'après M.G. Maioli et M. Stoppioni

ll)ramont E (Saint-Raphaël}- début du

V'

s. ap. f.-C. (Dépôt DRASM - Saint-Raphaël}

1 ~ands modèles parmi les spathéia de l'épave Dramont E, sont pratiquement semblables aux amphores cylindriques de la fiche précédente, celles de ie Dramont F, par exemple. tes spathéia du Dramont E étaient pleins de noyaux d'olives.

1 1 1 t

t- -

~

''

1 j



1

'' f

1



Epave Dramont E

1 1 ~

Epave Dramont E

Ravenne

Origine Afrique du Nord [Tunisie) Produit transporté Incertain, probablement saumures Epoque de circulation VI'. VII' siècle ap. j.-C.

Crédits En haut: d'après CL Albore•Livadie En bas, de gauche à droite: dessins S.-J. Keay, d'après Cl. Albore-Livadie, A. Durel/DRASM, photo Foliot/CNRS

•ve Porto A, Filicudi (Iles Eoliennes}

/

/ \=--:·;/ ""

Barcelone Fin V'-VIS. ap. J.-C.

Epave Porto A (Filicudi}

Epave de la Palu (Port-Cros, Hyères}

~ ~

~ ~

~ ~ ~ ~ ~

~ ~

-•

CS

Origine Afrique du Nord (Tripolitaine?)

1-'

i, i,

Produit transporté Inconnu (vin?)

~ ~

Epoque de circulation F' - IV' siècle ap. J.-C.

~

~ ~ ~

~

i, i, ~

~ ~e la baie de Pampelonne - IV' s. op. f.-C. pour le dessin. Exemplaire de Mérida (Espagne) pour la photo

Crédits En haut: dessin D. Fontaine/DRASM photo R. Lequément En bas, de gauche à droite; dessins O. Leyba, O. Leyba, d'après CL Panella, photo Foliot/CNRS

~ ~

1

~

!& !&

1

1

t t 1 i.,

~1

t

~

lt

t 1

t t ~

Ill lt

li avant 79 ap. J.-C.

lirculant à partir du r•s. ap. J.-C. (?)

t

• 1

El Djem (Tunisie) Type circulant à partir de la 2' moitié du Ifs. ap. J.-C.

Leyde (Pays-Bas)

Golfe de Fos, isolée (Musée d'Istres)

Origine Egypte (région d'Alexandrie) Produit transporté Vin(?) Epoque de circulation r' - IV' siècle ap. J.-C.

Crédits En haut: dessin L.S.S. -photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : photo Foliot/CNRS L.S.S.,dessins N. Sigalas

fe de Fos, isolée (Musée d'Istres} type évolue et montre une tendance à l'allongement.

Amphores du musée d'Alexandrie

(

Golfe de Fos, isolée (Musée d'Istres}

(

Origine Rhodes Produit transporté Vin Epoque de circulation av. J.-C.

IV" - III' siècle

Crédits En haut: dessin L.S.S. - photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: d'après G. Bass et M. Katzev, d'après V. Grace, d'après V. Grace

~e Fos (Musée de Gap) ~

I

Epave de Kyrénia (Chypre] Fin JV"s. ov. J.-C.

Musée d'Alexandrie. Vers 275 av. J.-C.

Koroni d'Attique Vers 273-271 ov. f.-C.

Origine Rhodes Produit transporté Vin Epoque de circulation av. J.-C. - I" siècle ap. J.-C.

TI' siècle

Crédits En haut : dessin L.S.S. -photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: P. Pironin, d'après V. Grace, d'aprèsFiglina 7, 1986

,Ife de Fos, isolée (Musée de Gap}

0 \.

Epave Grond Congloué 1 (Marseille} Début du Ifs, av. f.-C.

Epave d'Anticythère 80-70 av. J.-C.

Lyon, rue de la Favorite 1- années du f's. op. f.-C.

1

1

''

1 ~

,_

-

~ ~ ~ ~

Origine Méditerranée orientale, sans doute île de Cos

~

~ ~

Produit transporté Vin

~

!!I ~ ~

Epoque de circulation I" siècle av. J.-C. - I" siècle ap. J.-C.

~

!!I !!I !!I ~ Crédits

~

En haut : dessin L.S.S. - photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite: d'après Figlina 7, 1986,d'après Fig/ina 7, 1986, J.-P. Joncheray, J.-P. Jonéheray

!!I ~ ty'os, isolée (Musée d'Istres}

~ ~

t t t t

.. t

~ ~

I!!

t I!! I!!

I!! I!! Il

t D Il t

1 t 1 ~

!I

Lyon, me de la Favorite Début F s. ap. J.-C.

Epave Dramont D [Saint-Raphaël} Milieu f's. ap. J.-C.

l

Origine Mer Égée(?) Produit trausporté Vin(?)

Epoque de circulation r' siècle ap. J.-C.(?)

Crédits En haut : L.S.S, • photo Foliot/CNRS En bas, de gauche à droite : d'après H. Dressel, d'après E. Ettlinger et C. Simonett

Fos, isolée (Musée d'Istres)

0 0

Rome

Vindonissa 3 derniers quarts durs. ap. J.-C.

11l l l

";: j'

,, '

1 "'· •~.•

'.~

)

-.,;1j,S.} ;! \ '.:\

·:··1';: i'. ~

"

c_"

}l i

'

AMPHORE AGORAG 197YCRETOIS)W/i«•::f::-.\•i-,h>'✓ c'i,;,-,

AMPHORE AGORA M 54 :~;~,